Sofia Coppola

Aller en bas

Sofia Coppola

Message par Mara300 le Lun 15 Mai - 20:54

Sofia Coppola

Née le 14 mai 1971 à New York, Sofia Coppola doit son illustre filiation à son non moins illustre père, Francis Ford Coppola, qui la baptisera, au propre et au figuré, dans le monde du 7e Art en lui donnant son premier rôle (elle a tout juste huit jours !) dans la scène du baptême du Parrain (soit la séquence finale). Elle y est la fille de Connie Corleone, incarnée par Talia Shire. Sofia refera une petite figuration (une petite fille sur un bateau devant la Statue de la Liberté) dans Le parrain II et suivra, toute son enfance et adolescence, son père dans ses pérégrinations cinématographiques. Ses premiers souvenirs d'enfance remontent d'ailleurs aux Philippines, pendant le tournage d'Apocalypse now. Par la suite, sous le pseudonyme de Domino, Sofia Coppola tourne encore sous la direction de son père, et toujours des rôles très secondaires : une petite fille dans Outsiders, la sœur cadette de Diane Lane dans Rusty James, une adolescente dans une rue dans Cotton Club... Avec Le parrain III, elle trouve son premier rôle consistant, celui de Mary Corleone, mais la critique se gausse d'une interprétation maladroite. Qu'à cela ne tienne, Sofia a décidé de passer de l'autre côté de la caméra depuis qu'elle a co-écrit avec son père le sketch que ce dernier réalisa pour la trilogie New York stories, en 1988, sketch dont elle conçoit également les costumes et le générique. Elle poursuit d'ailleurs son apprentissage avec la costumière Milena Canonero, et assiste pendant deux ans Karl Lagerfeld à Paris tout en s'adonnant à la photo (elle réalise notamment des séances pour "Vogue", "Interview" et "Allure") et en exposant à la galerie Parco de Tokyo. Enfin, elle créé sa propre ligne de vêtements, Milk Fed.
Flirtant de longue date avec la réalisation, Sofia Coppola réalise enfin son premier court, Lick the Star, en 1998. Un an plus tard, elle met la touche finale à son premier long-métrage, Virgin suicides, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes 1999. L'histoire sordide mais sublimement racontée du suicide des cinq sœurs Lisbon est, pour la jeune réalisatrice, l'occasion de démontrer que ses talents de plasticienne s'accordaient avec bonheur aux exigences du 7e Art. Est-ce une réminiscence de ses années de photographe ? Toujours est-il que la jeune réalisatrice cartonne à nouveau avec son film suivant, Lost in translation, errance superbe de deux Américains (Bill Murray et Scarlett Johansson) perdus dans un Tokyo qui leur est en tout point étranger, et qui nouent des liens étranges au cœur d’un hôtel somptueux. Hôtel qui n’était autre que celui où Sofia Coppola fit la promo japonaise de Virgin suicides…
Pour son troisième film Marie-Antoinette, la réalisatrice s’intéresse à une période agitée de l’Histoire de France, celle de la Révolution Française, époque, entre autres, de l’extravagante reine Marie-Antoinette, qui prend ici les traits de Kirsten Dunst le temps d’un règne cinématographique, avant de les perdre de nouveau sous la lame de la guillotine...
avatar
Mara300
Le Patron
Le Patron

Féminin
Nombre de messages : 3841
Age : 35
Localisation : Belgique
Réputation : 5
Points : 182
Date d'inscription : 01/03/2006

Scores des jeux du forum
Total!: 41

Voir le profil de l'utilisateur http://roman-tique.exprimetoi.net/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sofia Coppola

Message par Mara300 le Lun 15 Mai - 20:55

FILMOGRAPHIE

1999 The Virgin Suicides (Virgin suicides)

2003 Lost in Translation (id.)

2006 Marie-Antoinette (id.)
avatar
Mara300
Le Patron
Le Patron

Féminin
Nombre de messages : 3841
Age : 35
Localisation : Belgique
Réputation : 5
Points : 182
Date d'inscription : 01/03/2006

Scores des jeux du forum
Total!: 41

Voir le profil de l'utilisateur http://roman-tique.exprimetoi.net/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum