L'Importance d'être constant d'Oscar Wilde

Aller en bas

0003 L'Importance d'être constant d'Oscar Wilde

Message par ruichan le Ven 11 Sep - 8:48


L'Importance d'être Constant (The Importance of Being Earnest) d'Oscar Wilde (1895) chez Penguin (traduction chez )

Pour éluder ses obligations familiales, Algernon a inventé un faux ami invalide qui l'oblige à souvent partir à la campagne. De même, son ami Jack a inventé un petit frère nommé Constant pour dissimuler ses propres frasques en ville. Mais lorsqu'Algernon se fait passer pour Constant pour séduire la pupille de Jack, la confusion prend le dessus...

Une excellente comédie parodique, très courte et agréable à lire. On baigne souvent dans l'absurde, que ce soit les situations rocambolesques qui parodient plusieurs genres dramatiques du 19ème siècle ou les répliques antiphrastiques des personnages. Je l'ai déjà lu plusieurs fois, mais il faudrait vraiment que je vois une adaptation sur scène.

_________________

Pour lire mes écrits :
avatar
ruichan
Actif
Actif

Nombre de messages : 344
Age : 36
Réputation : 2
Points : 90
Date d'inscription : 27/02/2007

Scores des jeux du forum
Total!: 9

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

0003 Re: L'Importance d'être constant d'Oscar Wilde

Message par ruichan le Ven 11 Sep - 8:49


Titre original : The Importance of Being Earnest
Titre français : L'Importance d'être constant
Réalisateur : Oliver Parker
Avec : Rupert Everett, Colin Firth, Reese Witherspoon, Judi Dench, Frances O'Connor...
Date de production : 2002
Date de sortie en France: 30 avril 2003
Genre : Comédie
Durée : 137 mn
Origine : UK/US
En DVD ? oui

Synopsis : A la fin du XIXe siècle, en Angleterre, deux jeunes gentlemen, Jack Worthing et Algernon Moncrieff, se découvrent un stratagème commun. Jack, qui vit à la campagne, s'est inventé à Londres un frère débauché, Constant, qui lui sert d'excuse pour échapper à la pesante bienséance dont il doit s'entourer pour veiller sur Cecily, sa jeune pupille. Algernon, à Londres, s'est inventé un ami invalide qui vit à la campagne et qui lui sert de prétexte pour éviter certaines corvées mondaines de la cité.
A Londres, Jack se fiance avec Gwendolen, fille de la tante d'Algernon, qui connaît Jack sous le nom de Constant. De son côté, Algernon se rend à l'adresse de Jack à la campagne et se fait passer aux yeux de Cecily pour Constant Worthing. Et là, c'est le coup de foudre. Mais Jack rentre chez lui et annonce le décès de son frère Constant...

Mon avis : J'avais des doutes sur l'adaptabilité de cette pièce si particulière à l'écran mais les scénaristes ont su s'affranchir juste ce qu'il fallait de la structure de l'original tout en gardant ses dialogues inimitables. Les acteurs sont bien dans leurs rôles et on se surprend souvent à pouffer de rire. Les éléments ajoutés restent dans le ton et au final on a une sympathique comédie, peut-être pas anthologique mais qui a le mérite de faire honneur à la pièce d'Oscar Wilde.

Screenshots :


_________________

Pour lire mes écrits :
avatar
ruichan
Actif
Actif

Nombre de messages : 344
Age : 36
Réputation : 2
Points : 90
Date d'inscription : 27/02/2007

Scores des jeux du forum
Total!: 9

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum